Sherbrooke, 10 septembre 2021 – Le Groupe Laroche publie aujourd’hui le rapport d’activité qui rend compte des exercices de consultation publique et de la démarche de concertation du voisinage de son projet de parc d’affaires de Sherbrooke situé en bordure de la sortie 137 de l’autoroute 10-55 dans le secteur Saint-Élie.

« Les consultations citoyennes nous ont permis de bien comprendre les préoccupations du voisinage et de la communauté et de faire évoluer davantage le projet de parc d’affaires de Sherbrooke que nous développons depuis 10 ans avec la Ville, le ministère des Transports et nos partenaires. C’est une démarche exemplaire, nouvelle pour le Groupe Laroche et aussi dans le contexte sherbrookois, qui nous permet de présenter une demande de changement de zonage qui répond aux besoins du développement économique local et régional, qui favorise la meilleure cohabitation avec le voisinage et qui intègre des mesures supplémentaires en faveur du développement durable » d‘indiquer Éric Laroche, vice-président du Groupe Laroche.

Le parc d’affaires projeté accueillerait des commerces ou des industries légères aménagés en fonction d’un concept de vitrine autoroutière sur un site de 19 hectares à l’ouest de l’autoroute 10-55 et au sud du chemin de Saint-Élie. Une bande tampon végétalisée de 10 m serait préservée en bordure du quartier résidentiel et les abords du ruisseau Dorman seraient préservés. En plus du réaménagement des accès à l’autoroute, le projet prévoit aussi le déplacement et la pérennité du sentier de motoneige/VTT. Aucun lien véhiculaire n’y sera possible avec le quartier résidentiel existant.

Le rapport rendu public aujourd’hui rend compte de la démarche ouverte et transparente menée par le Groupe Laroche. Particulièrement de la démarche de concertation avec le voisinage qui s’est déroulée sur 3 rencontres virtuelles animées par un facilitateur externe en mai en juin dernier. Celle-ci a permis d’identifier 7 pistes de solutions concrètes afin d’améliorer l’insertion du projet dans le quartier St-Élie et de favoriser la cohabitation des usages. Parmi celles-ci, il est proposé d’imposer dans le règlement de zonage, des dispositions précises pour l’aménagement des zones de chargement des entreprises : soit l’aménagement des quais de livraison sur le côté avec une portion du bâtiment en écran (bâtiment en « L » par exemple) ou l’ajout d’un mur acoustique en écran à la zone de livraison si celle-ci se trouve à l’arrière. Et d’obliger les entreprises à installer une clôture opaque sur toute la longueur de la zone tampon.

Le concept de pôle commercial et industriel léger en vitrine autoroutière prévoit la construction de bâtiments de grands gabarits avec des activités économiques spécialement sélectionnées pour ne pas générer de bruit à l’extérieur des bâtiments. La concertation a suggéré que soit favorisée autant que possible, une implantation optimisée des bâtiments, parallèlement à l’autoroute et en quinconce, pour créer un écran acoustique continu au bruit de l’autoroute. Ainsi, le projet pourrait améliorer l’environnent sonore du quartier résidentiel adjacent, en y réduisant jusqu’à 13 décibels le bruit perçu de l’autoroute.

La participation citoyenne a aussi proposé des engagements en faveur de la lutte aux ilots de chaleur, soit l’obligation de toitures faites de matériaux réfléchissants (ex. : toits blancs, gris ou de pierres) et la plantation d’arbres supplémentaires en bordure de l’autoroute. Le Groupe Laroche favorisera également auprès de ses acheteurs, la rétention des eaux de pluie aux toits.

Quant à la zone tampon qui sera préservée entre le secteur résidentiel et le parc d’affaires, le rapport propose d’en définir formellement la servitude de protection dans la réglementation de zonage et en borner clairement sa délimitation sur le terrain pour éviter les empiètements. La bande de 10 m par 1,2 km serait alors propriété des entreprises qui auront la responsabilité de protéger et d’entretenir le boisé d’arbres matures. Le Groupe Laroche s’est aussi engagé à reboiser les sections actuellement plus clairsemées de la bande tampon.

En plus des propositions en vue de la demande de modification au règlement de zonage, le rapport rendu public aujourd’hui présente des observations quant aux processus de consultation publique municipaux, à l’appétit citoyen pour plus de dialogue ainsi qu’aux rôles et responsabilités des différentes parties prenantes des questions de planification urbaine et de participation citoyenne dans la recherche de l’acceptabilité sociale de projets à portée régionale.

Pour plus d’informations, pour consulter le rapport ainsi que la liste de documentation complète, visitez le groupelaroche.com/quartiers/parc-daffaires.

Renseignements :

adjointe@groupelaroche.com
819 340-0229, poste 101

Contactez-nous

Si vous souhaitez recevoir plus d'information, n'hésitez pas à nous contacter en remplissant le formulaire ci-dessous! Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Inscrivez-vous à notre infolettre

Restez à l'affût des nouvelles et des activités du Groupe Laroche